L’animateur 3D, le centre de la réalisation
« 
 »

L’animateur 3D, le centre de la réalisation

Les sociétés recherchent en permanence de nouveaux experts en logiciel cao 3d.

Si les secteurs de l’audiovisuel et des jeux vidéo sont les intervenants les plus connus de ce domaine d’activité, l’industrie n’est pas en reste.
Entre tous ces employeurs, il y a au moins un point commun : l’animateur 3D intervient durant toutes les phases de création d’un produit. Cette particularité l’oblige à  échanger des informations avec tous les corps de métier, devenant peu à  peu le point central d’une nouvelle réalisation.

Les animateurs 3D sont souvent issus d’une école de formation ; ils disposent parfois d’un diplôme de niveau bac +2, voire bac +4 pour ceux, plus rares, ayant passé un master pro informatique spécialisé jeux et médias interactifs numériques.
En France, on dénombre déjà  plus de 5 000 animateurs 3D dans le secteur du cinéma et chaque année, ce sont 150 nouveaux postes qui sont créés. Il n’est plus une série télévisée qui ne fasse pas appel à  eux.
Quant à  la publicité, elle a définitivement intégré ce poste dans les équipes de production. L’industrie du jeu vidéo présente les mêmes caractéristiques et sa demande est du même ordre. Les animateurs 3D se sont transformés en véritables spécialistes de la création technique. Ils sont en contact quotidien avec des réalisateurs, des informaticiens, des graphistes, des scripts…, et ils voient passer la grande majorité des éléments d’animation sur leur écran.

L'animateur 3D, le centre de la réalisation

On ignore trop souvent que l’industrie est aussi une débouchée importante pour les animateurs 3D. On retrouve ces derniers dans les désormais célèbres départements de la recherche et du développement (R&D), un service qui est devenu à  la fois le cerveau et le cÅ“ur d’une entreprise. Les spécialistes en gestion de logiciel animation portent la responsabilité d’intégrer les données du service de production, de celle du marketing ou les impératifs des analyses de consommation pour synthétiser le produit qui correspond à  la stratégie de l’entreprise. Dans ce contexte, l’industrie automobile, l’industrie de l’électroménager ou l’industrie alimentaire sont à  considérer. Elles présentent l’avantage d’offrir des contrats indéterminés tout en intégrant des équipes dynamiques disposant de moyens financiers qui garantissent l’accès quasi illimité aux logiciels les plus performants.

A propos de l'auteur :

Passionné par l'univers du Web, les Nouvelles Technologies et le High-Tech, je partage sur Place4Geek mes découvertes et le meilleur de l'actualité geek, du net, des jeux... Vous pouvez me contacter personnellement sur contact[.at]place4geek.com ou par message privé sur Twitter.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur Twitter Devenez fan de Place4Geek Suivez nous sur Google+ Abonnez-vous à la chaîne Place4Geek Abonnez-vous à notre flux RSS